• Bucarest

    Peu connue, Bucarest est pourtant une destination à explorer, surtout pour les voyageurs désireux de sortir des sentiers battus. La capitale de la Roumanie, que l’on surnommait « le petit Paris des Balkans » dans les années 30, a une âme et un charme unique.

    Bucarest est faite pour ceux qui aiment ressentir, regarder, prendre le temps de comprendre son histoire, entre un passé aristocratique, avec le roi Michel, exilé et mort à Aubonne, dans le canton de Vaud, le 5 décembre 2017, et des décennies passées sous un régime communiste. Une dualité qui s’exprime notamment à travers l’architecture.

    Les églises orthodoxes et les manoirs de style Second Empire côtoient, par exemple, des édifices au style stalinien, à commencer par le gigantesque palais du Parlement. Construit sur l’ordre du dictateur Nicolae Ceausescu, cet édifice, qui comprend une surface intérieure de 350’000 m2, est le deuxième plus grand bâtiment administratif au monde après le Pentagone. Situé sur le boulevard Primăverii, l’une des artères les plus fameuses de Bucarest, le manoir Ceausescu, où résidait le couple présidentiel, montre ce qui fut son mode de vie ostentatoire.

    Une balade sur l’avenue de la Victoire (Calea Victoriei), qui traverse la ville du centre historique jusqu’à la place de la Victoire, est synonyme de plongée dans le passé avec ses nombreux bâtiments et monuments tels que la salle de concert de l’Athénée roumain, datant de la fin du XIXe   siècle, le Musée national d’art de Roumanie, le Palais Cantacuzino, la place de la Révolution ou le Palais des téléphones, un bâtiment moderne construit par la société américaine ITT en 1931 et qui fit controverse.

    Il faut aussi flâner dans le quartier et la rue Lipscani pour son ambiance authentique, ses restaurants et ses bars, rêver dans le parc Cismigiu, le plus ancien de la ville, et découvrir la magnifique librairie Carturesti Carusel qui abrite des dizaines de milliers d’ouvrages.

    Depuis Bucarest, on peut partir à la découverte du pays, en visitant en Transylvanie le château de Bran, connu comme le château de Dracula, et la charmante ville médiévale de Brasov, célèbre pour ses remparts et ses bastions saxons, ou encore la région du Maramures avec ses églises en bois, ses petits villages et ses paysages enchanteurs. Cette région, longtemps restée isolée du monde, est aujourd’hui encore la plus traditionnelle du pays.

    Une véritable bulle hors du temps.

    Magazine Take Off, article d'Odile Habel

    Bucarest est sans doute un des secrets les mieux gardés d’Europe. Bien que visuellement elle ne puisse pas tout à fait rivaliser avec d’autres grandes capitales d’Europe de l’Est, elle reste leader en matière de dynamisme, d’énergie, et de progrès. Même avec les vestiges du Communisme toujours palpables à travers la ville, celle-ci a le regard rivé vers le future, mais en n’oubliant pas sa propre histoire. Cafés tendances en plein air et grands magasins côtoient les églises Orthodoxes et les galeries d’art de renommée mondiale de la vieille ville, surplombé par l’imposant Palais du Parlement.

    Informations sur la destination Voir les offres et circuits

    Compagnies aériennes

Vos photos sur Instagram

Partagez vos photos de voyages par Instagram avec @geneveaeroport 🙂