Du nouveau au menu de Genève Aéroport


04.03.2015

Au terme d’une procédure d’appel d’offres lancée au cours de l’été dernier, Genève Aéroport redistribue les cartes de la gestion de ses bars et points de restauration. Plusieurs acteurs régionaux et suisses figurent au nombre des entreprises lauréates des différents lots.

Les résultats de l’appel d’offres, lancé en août 2014 afin de repourvoir les concessions octroyées aux gestionnaires des points de restauration de Genève Aéroport et arrivant à échéance, sont aujourd’hui connus.
Pour rappel, 22 unités de bars et restaurants (sur un total de près d’une trentaine), dont l’exploitation était remise au concours, étaient répartis en plusieurs lots, en fonction de contraintes opérationnelles et logistiques.

Le lot le plus important, soit le food court en zone publique « Les Jardins de Genève » , le restaurant « Altitude », ainsi que le food court en zone réservée « La Cuisine » et le « Swiss Sandwich Bar », jusqu’ici exploité par l’entreprise Select Service Partner, est attribué à l’entreprise Autogrill Suisse SA.
Le lot regroupant les unités situées en salle d’embarquement frontales et dans l’aile ouest de l’aérogare (soit le Swiss Coffee House, Arc-en-Ciel, et Kimbo Café), sera organisé autour d’un Montreux Jazz Café en association avec le groupe suisse Caviar House & Prunier. Ce lot était jusqu’alors géré par Autogrill Suisse SA, aujourd’hui lauréat du lot 1.
Les bars situés dans les satellites et le pavillon gros-porteur, ainsi que le Swiss Chalet, le Hub n’Co du niveau arrivée, et les deux points de vente du secteur France restent attribués à l’entreprise genevoise Swiss Canonica.
Au niveau arrivée, l’unité actuellement gérée par Tekoe reste acquise à cet acteur régional.  

Une vingtaine d’opérateurs ont présenté des dossiers qui, dans l’ensemble, se sont avérés de grande qualité. La direction de Genève Aéroport se félicite du succès rencontré par cette procédure d’appels d’offres ouverte et concurrentielle.

A la mi-novembre 2014, le service des concessions commerciales a clôturé la liste des soumissionnaires et débuté le processus de sélection des meilleurs dossiers dans le respect des critères édictés dans le cahier des charges.

Dans le courant du mois de décembre, cette liste a été resserrée autour des meilleurs projets et les candidats retenus ont été invités à défendre leur dossier au cours d’une présentation orale et de discussions approfondies.  Ces derniers étaient notamment enjoints à présenter une offre cohérente intégrant les paramètres liés à la fréquentation du point de vente, au concept commercial, à l’offre produits, au rapport qualité/prix, et au modèle financier.

Les résultats de cette procédure d’appel d’offres récompensent des projets ambitieux qui servent une volonté d’innover et d’améliorer l’expérience passagers.

Les concepts retenus, qui seront dévoilés ultérieurement dans leurs derniers détails, contribueront à la diversité de l’offre commerciale de Genève Aéroport afin qu’elle soit en adéquation avec les attentes des différents segments de clientèle (passagers en priorité, mais aussi accompagnants et visiteurs, employés du site aéroportuaire, clients affaires, riverains).
Ces concessions sont octroyées pour une période de cinq ans et, dans certains cas, de cinq ans plus deux, selon l’importance des investissements à la charge de l’exploitant.

Il convient de noter que cette procédure sélective récompense des acteurs à forte dimension locale et suisse, soulignant l’ancrage de Genève Aéroport dans son terreau économique régional.

Comme il est d’usage, et conformément à l’exigence prévue dans le cahier des charges établi par Genève Aéroport, les candidats se sont engagés à reprendre le personnel des concessionnaires en place. Les concessionnaires sortants et les candidats retenus négocieront directement les conditions et modalités de reprise du personnel, sous l’égide de Genève Aéroport et en collaboration avec les autorités compétentes, notamment les commissions paritaires et l’Office cantonal de l’inspection et des relations du travail (OCIRT).

Le déploiement des nouveaux restaurants et bars débutera au courant de l’été prochain et s’étalera sur une période de plusieurs mois jusqu’en 2016.