Restructuration du réseau de SWISS


01.10.2003

La réduction d'un tiers de la flotte, donc de la production de SWISS, a fatalement une répercussion sur l'Aéroport International de Genève (AIG).

Dès l'horaire d'hiver prochain, soit à partir du 26 octobre 2003, Swiss cessera d'opérer des vols directs vers huit destinations, à savoir: Bâle-Mulhouse, Londres-City, Lugano, Malaga, Varsovie, Nice, Casablanca et Tunis, ces trois dernières étant aussi desservies par d'autres compagnies.

Comparée à la suppression de 22 destinations, dont 8 long-courriers, sur 92 à Zurich et de 8 également à Bâle-Mulhouse sur 21, la réduction à Genève qui conserve 70 destinations desservies au total en vols de ligne directs, ne devrait pas trop affaiblir l'attractivité de la Suisse romande et de la France voisine.

La direction de l'AIG s'efforcera d'attirer sur sa plate-forme d'autres compagnies de substitution à Swiss.
En ce qui concerne la suppression d'environ 300 emplois dans le Bassin lémanique, la poursuite réjouissante de la croissance du trafic aérien à Genève (+7.2% de passagers au terme du premier semestre 2003) permet d'espérer un reclassement d'une partie des personnes licenciées.

L'AIG souhaite à Swiss que ces mesures drastiques lui permettront de garantir sa viabilité.