Genève Aéroport progresse dans la mise en œuvre des mesures pour lutter contre les nuisances sonores


04.07.2019

Genève Aéroport a transmis à l’OFAC le dossier lui permettant d’avancer dans la mise en œuvre des mesures visant à stabiliser, puis réduire les nuisances sonores. Par ailleurs, les éléments chiffrés mesurant le bruit émis par les mouvements d’avion en 2018 sont désormais connus et montrent une évolution positive pour les riverains.

Genève Aéroport poursuit ses travaux en vue de stabiliser, puis de réduire les nuisances sonores provenant de son activité. Après l’adoption de la fiche PSIA (Plan sectoriel d’infrastructure aéroportuaire) par le Conseil fédéral en novembre 2018 et la signature en mai 2019 de la Convention d’objectifs avec le canton de Genève, l’aéroport a soumis, fin juin, un dossier à l’Office fédéral de l’aviation civile (OFAC) en vue d'initier la procédure qui aboutira à la fixation d’un nouveau bruit autorisé (« bruit admissible » selon l’ordonnance sur la protection contre le bruit). Cette nouvelle étape importante permet à Genève Aéroport d’avancer dans la mise en œuvre de mesures concrètes. Le dossier, composé d’une vingtaine de pièces, constitue les propositions d’actions de Genève Aéroport pour mettre en œuvre la stabilisation, puis la réduction du bruit. Ces mesures ont été préparées en concertation avec la Confédération et le canton pendant plus d’une année de travaux. L’OFAC procède actuellement à la validation de ce dossier afin de pouvoir lancer la consultation publique, prévue pour le mois de septembre.
 
L’aéroport propose notamment un système innovant de mesures dont le but est de limiter le nombre de décollages en retard entre 22h et minuit, de manière à réduire l’impact sonore pendant ces heures sensibles de la nuit, comme demandé par les riverains et la population. Une nouvelle politique tarifaire favorisera les avions les moins bruyants. L’aéroport demande également à son régulateur l’autorisation de construire une nouvelle sortie rapide de la piste et des modifications du règlement d’exploitation afin de mettre en œuvre des mesures opérationnelles nécessaires au respect du cadre PSIA.
 
Courbes de bruit 2018 
Par ailleurs, les éléments chiffrés mesurant le bruit émis par les mouvements d’avion en 2018 ont été publiés. Ces données, représentées sous forme de « courbes de bruit », montrent une évolution favorable du bruit par rapport à l’année précédente. En effet, l’exposition de la population et la surface des courbes ont diminué en 2018 par rapport à 2017.
 
La surface des zones exposées au bruit a diminué de 2,1 km2. Le calcul est réalisé par le Laboratoire fédéral d’essai des matériaux et de recherche (EMPA) sur la base de statistiques de trafic validées par l’OFAC.
 
L’année 2018 respecte en surface absolue l’« enveloppe de bruit » autorisée par la courbe de bruit à moyen terme du PSIA. Pour rappel, la fiche PSIA pour Genève Aéroport comprend un objectif en deux temps : une courbe de bruit à moyen terme, que l’aéroport doit d’abord respecter, puis une courbe, représentant un bruit inférieur, en 2030. Plus de 5'000 personnes sont passées en dehors des zones exposées au bruit, à population constante.
 
La baisse des mouvements d’aéronefs en 2018, en particulier les décollages retardés entre 22 et 23h, explique notamment ces résultats. A noter également l’utilisation accrue de la piste en direction du Nord-Est pour des raisons météorologiques.
 
Les efforts doivent être poursuivis sur la période nocturne entre 22h et minuit car cette dernière a un impact significatif sur les courbes de bruit. Les deux ou trois prochaines années montreront si les travaux de Genève Aéroport permettront de continuer la tendance de stabilisation, voire de diminution de l’étendue des courbes d’exposition au bruit.
 
Pour l’année en cours, les mouvements nocturnes sont en baisse (situation fin mai 2019) pour les deux tranches horaires déterminantes de la période nocturne (22-23h et 23-24h). Entre janvier et mai 2019, les mouvements d’aéronefs ont connu une réduction globale de 6% durant la période nocturne et une baisse de 23% des décollages.
 
 
Contact presse:
 
Madeleine von Holzen                                               
Porte-parole                                                   
madeleine.vonholzen@gva.ch                                   
+41 22 717 70 13

Label «Entreprise formatrice»

Genève Aéroport s'engage en faveur de la formation des apprentis.

Label «Entreprise formatrice»

Label «1+ pour tous»

Genève Aéroport donne la préférence aux demandeurs d'emploi longue durée et en fin de droit.

Label «1+ pour tous»

Label «Friendly workspace»

Genève Aéroport s’engage en faveur d’une gestion intégrée de la santé et de la sécurité au travail.

Label «Friendly workspace»

Compensez vos émissions de CO2

En collaboration avec myclimate, Genève Aéroport vous offre la possibilité de compenser les émissions de dioxyde de carbone (CO2) produites par votre vol.

Compensez vos émissions de CO2

Sponsoring

Genève Aéroport soutient le Festival du film et forum international sur les droits humains (6-15 mars) à Genève.

Sponsoring