Golf Echo: un vin naturel produit à Genève Aéroport


01.04.2016

Genève Aéroport remercie tous ceux qui ont fait bon accueil à son poisson d'avril et confirme aux incrédules que la plantation de vignes sur le territoire aéroportuaire n'est pas à l'ordre du jour.
En tous cas pas avant le 1er avril 2017! :)

***

Un vin naturel produit à l’aéroport de Genève

Suite au succès rencontré par le projet pilote mené dans ses pépinières, au nord de ses installations, Genève Aéroport va généraliser la culture de vignes sur ses prairies. Produit à partir du cépage valaisan Divico, le nectar Golf Echo se définit comme un vin naturel rouge, à la fois fruité et épicé.

En marge des nombreux projets menés par la division Environnement & Affaires juridiques et la direction Infrastructure &Planification au titre de leurs politiques environnementale et énergétique, Genève Aéroport a conduit une action symbolique en 2010, année de la biodiversité.
Une centaine de pieds de vigne du cépage valaisan Divico (lire étiquette ci-contre) a été plantée à titre expérimental sur une surface de 150 mètres carrés. Une première vendange exploitable a été faite en 2015. Vinifiée par Michel Roset, viticulteur à Bourdigny-dessous (GE), elle a permis de produire une centaine de litres d’un vin rouge naturel d’une belle typicité, qui a récemment fait l’objet d’une dégustation par un comité de critiques gastronomiques œnophiles, au nombre desquels Alain Giroud, du quotidien Tribune de Genève.

Fort du succès de cette première expérience, Genève Aéroport a décidé de planter cette année des vignes sur toute la bande herbeuse du périmètre aéroportuaire, au nord des installations, le long du grillage assurant la frontière entre la Suisse et la commune française de Ferney-Voltaire.

Quelque 1500 pieds de vignes coloniseront ainsi ces deux hectares de prairie. La vendange de 2019 sera vinifiée et consommable en 2020.
Genève Aéroport vinifiera les premiers 1'000 litres d’une cuvée qui sera offerte à la dégustation lors des manifestations organisées à l’occasion des cent ans de l’aéroport.
Ce vin sera embouteillé dans des picholettes typiquement genevoises de 0,28 litre. Quelque 2’500 flacons seront produits. Une cuvée spéciale, dite « cuvée du centenaire » et composée d’un minimum de 500 unités, sera embouteillée dans des picholettes en tôle étamée, reproduites sur le modèle de celle de 1846 exposée à la Maison Tavel, en Vieille-Ville de Genève.

Dénommé Golf Echo (comme les deux lettres distinctives du canton de Genève, en alphabet aéronautique), ce vin rouge naturel consacre le paradoxe aéroportuaire, qui veut que cette plate-forme industrielle soit aussi un biotope riche : par-delà ses vignes, les prairies aéroportuaires recèlent quelque 140 espèces florales, au titre desquelles une orchidée rare qui ne pousse plus nulle part en Suisse qu’à l’aéroport de Genève.