Genève Aéroport lance son premier atelier interentreprises sur l’écologie industrielle


27.06.2016

Inspirée du fonctionnement des écosystèmes naturels, l’écologie industrielle propose de faire évoluer le système économique vers plus de robustesse et de compétitivité, tout en minimisant ses impacts sur l’environnement.

Les entreprises sont ainsi encouragées à s’engager de manière active et innovante dans le développement de synergies, par exemple, en mutualisant leurs services, en valorisant des coproduits ou encore en partageant des infrastructures. L’intensité et la qualité de la coopération entre les entreprises représentent des facteurs clés de la réussite d’une telle approche.

Le projet d’Écologie industrielle sur la plateforme aéroportuaire fait partie de la stratégie environnementale de Genève Aéroport et est co-financé par l’Office fédéral de l’aviation civile (OFAC).

Depuis de nombreuses années, Genève Aéroport en collaboration avec les entreprises et instances du site aéroportuaire a déjà mis en place de nombreuses actions qui vont dans le sens de l’écologie industrielle: mesures d’économie d’énergie, approvisionnement mutualisé en énergies dont énergie électrique 100% renouvelable, mutualisation de la production de produits de nettoyage 100% biodégradable, mutualisation de l’évacuation et du traitement des déchets (hors déchets de chantier), etc. Outre la valorisation des actions déjà réalisées, le projet de Genève Aéroport vise donc à pousser plus loin la réflexion. Ce type de démarche est encore peu commune à l’échelle internationale et relève donc de l’innovation dans le secteur aéronautique. 

Les plus-values d’une démarche d’écologie industrielle sont claires :

  • Améliorer la productivité et la compétitivité par la baisse des coûts d’approvisionnement, de production, de logistique, de traitement de rejets, etc.
  • Travailler en réseau avec d’autres entreprises, mutualiser les moyens.
  • Améliorer l’image grâce à la diminution de l’empreinte environnementale.