L’Aéroport International de Genève a bien amorti les effets de la crise en 2009


02.02.2010

En 2009, l’Aéroport International de Genève (AIG) a accueilli 11'324'141 passagers (un chiffre en baisse de 1,73% par rapport à 2008). La plate-forme a comptabilisé 172'671 mouvements (- 9,18% par rapport à 2008). Le volume total de fret commercial, avec 52'279 tonnes, connaît une baisse de 4,8%.
Ces valeurs sont toutes légèrement inférieures à celles de 2008, année au cours de laquelle avaient été battus tous les records en termes de trafic, de mouvements, de chiffres d’affaires, de bénéfices et d’investissement. La tendance enregistrée au cours du dernier semestre offre toutefois des perspectives très rassurantes.

Le secteur aérien a traversé en 2009 l’une des pires crises qu’il ait eu à connaître. Les premiers effets de cette dépression s’étaient fait sentir au cours du dernier trimestre 2008. Cette annus horribilis du secteur aérien se traduit par une légère baisse du trafic à l’Aéroport International de Genève, qui perd toutefois moins de 200'000 passagers sur l’année.
La baisse des mouvements (décollages et atterrissages) est modérée dans le secteur de l’aviation commerciale (-6,23 pour l’aviation de ligne, -1,39% pour le charter). Le chiffre global de -9,18% pour le total des mouvements s’explique par le sévère ralentissement qui a touché l’aviation d’affaire (baisse supérieure à 15%).
Après un début d’année alarmant, le volume de fret avionné termine l’année sur un résultat satisfaisant.
Ces résultats définitifs pour l’année 2009 marquent une légère baisse en valeur absolue de la croissance que connaît l’AIG depuis des années.

Une analyse plus fine de ces chiffres laisse toutefois place à des projections optimistes.
Tout d’abord, la baisse de 2009 s’apprécie par rapport aux excellents résultats de 2008, et les résultats restent supérieurs aux bons chiffres de 2007.
Par ailleurs, à compter du mois de juillet 2009, le trafic n’a cessé de croître à l’Aéroport International de Genève (AIG) par rapport à 2008. Au mois de décembre, le nombre de passagers a même augmenté de 4,6% par rapport à l’année dernière.
Les premières projections permettent de compter avec une croissance de 2% en 2010.