Stratégie aéroportuaire innovatrice de l'AIG


30.04.2006

La direction de l'Aéroport International de Genève communique:

A l'issue de la réunion de son Conseil d'administration, ce jeudi 22 avril 2004, l'Aéroport International de Genève a décidé de présenter sa nouvelle stratégie aéroportuaire innovatrice. Le principe de celle-ci avait été décidé lors d'une précédente séance du Conseil, le 12 décembre 2003, qui avait donné le feu vert à l'étude, par la direction de l'AIG, de cette nouvelle orientation stratégique dont l'objectif est multiple:

  • renforcer l'attractivité de Genève et de sa région;
  • préserver l'équilibre financier de l'AIG afin de garantir sa pérennité;
  • prendre en compte l'évolution du transport aérien.

Pour ceci, l'Aéroport International de Genève entend agir sur deux axes:

Tout d'abord, fidéliser les compagnies aériennes, anciennes ou nouvelles: celles qui prendront des engagements contractuels de durée avec l'AIG (minimum 3 ans, maximum 5 ans) pourront bénéficier de ristournes en fonction de la croissance de leur trafic; ces ristournes qui pourront aller jusqu'à 40% seront rétrocédées aux compagnies aériennes par l'AIG sur le montant annuel des taxes de passager perçues (part des frais de sûreté exclue).

Ensuite, à l'instar des compagnies aériennes qui segmentent depuis toujours leurs prestations (2 à 3 classes à bord des avions, tarifs multiples, etc.), l'aéroport entend également segmenter ses prestations aéroportuaires, et en conséquence les tarifs qui en découlent; il y aura donc d'un côté l'offre actuelle avec le terminal principal (T1), et, de l'autre, l'ancienne aérogare réaménagée pour l'aviation simplifiée (T2), les compagnies traditionnelles comme les compagnies «low cost» pouvant en bénéficier dans les limites de la capacité disponible. C'est dans ce sens que le Conseil d'administration a autorisé la direction de l'AIG à lancer un «appel à projet» pour l'usage du terminal T2, où la taxe de passager sera de 14 CHF (dont 8 CHF pour les frais de sûreté comme pour le terminal T1). Les réponses à cet appel à projet devront parvenir à l'AIG fin juin 2004, la décision de réaliser ou non ce projet intervenant alors en juillet 2004, pour une éventuelle mise en service du terminal T2 en novembre 2005.

Enfin, en raison de la mise en service de ses nouvelles installations au terminal T1, notamment les nouvelles salles d'embarquement frontales qui seront opérationnelles dans leur totalité le 21 décembre 2004, l'AIG augmente sa taxe de passager de 3 CHF pour la porter à 22 CHF Les frais de sûreté inclus dans ce total (8 CHF) demeurent inchangés. Les procédures de consultation habituelles sont naturellement engagées, et la nouvelle taxe de passager - qui demeure largement concurrentielle par rapport aux autres aéroports suisses et européens - devrait entrer en vigueur le 1er septembre 2004.