Une année record 2007


27.05.2008

En présentant à la presse, ce mardi 27 mai 2008, le Rapport annuel pour l’année 2007 de l’Aéroport International de Genève, Messieurs François Longchamp, Conseiller d’Etat et Président du conseil d’administration de l’AIG, et Robert Deillon, directeur général, ont relevé que cet exercice avait été exceptionnel pour l’aéroport: près de 11 millions de passagers, un bénéfice de plus de 51 millions de francs. Et M. François Longchamp a déclaré que ces résultats devaient inciter l’Aéroport International de Genève à préparer dès maintenant l’avenir.

L’envolée du nombre des passagers, 10'910'870 en 2007 (+9,5%) est due notamment au renforcement de la desserte aérienne, avec plus de 100 destinations desservies en vols de ligne, dont plus d’un quart hors d’Europe. L’un des événements notables a été l’arrivée de la compagnie Qatar Airways, qui offre deux routes long-courriers, Doha-Genève-New York (Newark), cinq fois par semaine. D’autres compagnies ont ouvert de nouvelles destinations, comme la compagnie genevoise Flybaboo, qui dessert Naples et Marseille. Première compagnie à l’AIG avec 34% des parts de marché passagers, easyJet a quant à elle conforté son réseau en portant sa flotte basée à Genève à huit avions et en desservant de nouvelles destinations. Quant à SWISS, elle a confirmé sa deuxième place avec 11,5% du trafic total. De nouvelles compagnies "low cost" ont fait leur apparition et, d’une manière générale, la plupart des compagnies ont augmenté leurs fréquences, preuve que la demande existe bien à Genève et dans la région.

Ces excellents résultats en termes de trafic ont eu tout naturellement un impact sur les recettes aéronautiques et commerciales. Le chiffre d’affaires total a progressé de 9,8%, pour dépasser les 280 millions de francs, et le bénéfice net a franchi pour la première fois la barre des 50 millions de francs, à 51,6 millions, la moitié revenant à l’Etat, conformément à la loi.
Les dépenses d’investissements ont été de l’ordre de 67 millions de francs, marquant le début d’un cycle de grands travaux d’adaptation (extension du terminal T1+, création d’un nouveau satellite, réfection et renouvellement du balisage de la piste).

Les chantiers de l'avenir

Dans son intervention, M. François Longchamp, Conseiller d’Etat et président du Conseil d’administration, a donc relevé qu’il ne faut pas se contenter de ces résultats, "exceptionnels dans leur ampleur". Les chantiers en cours ne permettent pas "d’attendre l’avenir. (...) Nous devons prévoir, à brève échéance, un nouveau terminal, probablement sur l’emplacement de l’ancienne aérogare". Monsieur Longchamp a également évoqué la gestion de l’espace aérien et des flux de trafic, tout en soulignant que ces ambitions "n’entraînent pas de nuisances insupportables pour les riverains". Il a enfin rappelé que l’aéroport avait besoin d’une meilleure accessibilité terrestre, qu’il fallait la rechercher en concertation avec les autorités d’autres partenaires (Vaud, la Confédération, les CFF).