Le bureau du Conseil d’administration de Genève Aéroport soutient activement les recommandations de la Cour des comptes


16.05.2019

Le bureau du Conseil d’administration de Genève Aéroport a pris note de l’examen sommaire portant sur la procédure d’adjudication concernant les services de sûreté de Genève Aéroport diffusé ce matin par la Cour des comptes. Genève Aéroport s’estime lésée dans cette affaire et se porte partie plaignante.
 
En premier lieu, le bureau du Conseil rappelle que le Conseil d’administration a lui-même mandaté la Cour des comptes le 24 janvier 2019 pour effectuer un examen de la procédure d’adjudication concernant les services de sûreté, ainsi que pour procéder à une évaluation de la qualité des mesures prises par la direction générale face aux rumeurs de conflits d’intérêts relatives aux dites adjudications. Dans son rapport sommaire, la Cour des comptes invite le Conseil d’administration à quatre mesures, listées dans son communiqué de presse :
 

  • se déterminer sur les mesures à prendre en matière de ressources humaines afin de rétablir une culture éthique adéquate au sein de GA ;
  • agir de sorte que le personnel de GA soit formé sur les risques de conflits d’intérêts et de corruption et qu’il s’approprie les valeurs éthiques affichées par GA dans ses directives ;
  • demander une analyse détaillée des relations contractuelles conclues par le département de la sûreté ;
  • s’assurer que les alertes lancées à l’interne sont traitées avec diligence.

 
Le bureau du Conseil a tenu une séance extraordinaire en milieu de journée ce 16 mai et a examiné ce rapport et les recommandations de la Cour des comptes.
 
Il accueille favorablement les mesures préconisées par la Cour des comptes et a décidé de soutenir activement ces recommandations. Le travail entrepris depuis plusieurs mois se poursuit et intégrera la mise en œuvre de mesures permettant de répondre pleinement à ces quatre demandes. La Cour des comptes a donné le délai du mois d’août 2019 au Conseil d’administration de Genève Aéroport. Ce délai sera naturellement tenu.
 
Lors de la même séance, le bureau du Conseil de Genève Aéroport a décidé de mandater une société privée indépendante pour mener une enquête interne approfondie sur les processus d’appels d’offres et leur application. Ce mandat vise à faire la lumière sur les responsabilités et les manquements dans la mise en œuvre des directives internes concernant les appels d’offres publics. Il se déroulera au plus vite et en parallèle aux deux enquêtes pénales du Ministère public du Canton de Genève. Par ailleurs, Genève Aéroport s’estime lésée dans cette affaire et se porte partie plaignante.
 
Le bureau du Conseil rappelle que les activités opérationnelles de Genève Aéroport ne sont pas impactées par la situation exceptionnelle présente. La Direction générale assume pleinement ses responsabilités. Les activités opérationnelles de l’aéroport se déroulent dans des conditions normales, et les passagers voyagent en toute sécurité.
 
Les mesures concernant l’organisation du département de la sûreté ont été mises en oeuvre pour ramener de la sérénité pour les collaboratrices et les collaborateurs concernés par ces événements.
 
Le bureau du Conseil entend marquer son soutien à la direction générale et lui renouvelle sa confiance. Il rappelle que toute une série de mesures ont été entreprises suite à l’arrivée d’André Schneider en 2016, pour améliorer notamment la gouvernance et les procédures en matière d’attribution de marchés ainsi que la gestion de projets. La Cour des comptes avait d’ailleurs salué ce travail lors de son rapport annuel d’activités, publié en septembre 2018. Aujourd’hui, le bureau du Conseil et la direction générale entendent avancer ensemble et déployer les mesures nécessaires pour préserver l’intérêt de Genève Aéroport.
 
Genève Aéroport rappelle qu’il soutient le travail de la justice et qu’il ne commentera pas les enquêtes en cours. Genève Aéroport condamne fermement tout agissement contraire à l’intérêt public. Le bureau du Conseil d’administration exprime son soutien à toutes les collaboratrices et tous les collaborateurs affectés par les récents événements.
 
 
 
 
 
 
Le bureau du Conseil est composé de : Mme Corine Moinat, présidente, MM. Pierre Bernheim et M. Stanislas Zuin, vice-présidents, M. Michel Fabre, Mme Karin Perraudin.
 
 
 
 
Contact presse:
Madeleine von Holzen,
porte-parole
+41 22 717 70 13